Les congés maternité

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte. Or, vous travaillez.


cm-femmeQuels sont alors vos droits, en tant que femme enceinte, et en tant que mère ?

Tout dépend de ce que vous décidez.
Si vous voulez vous consacrer entièrement à votre grossesse
et à votre enfant, en tant que femme enceinte,
vous pouvez démissionner sans avoir à observer de préavis
ni à payer d’indemnités.

cm-femme2Deuxième option : si vous souhaitez concilier travail
et grossesse. Vous avez droit à un congé maternité :
– 6 semaines avant la date présumée de l’accouchement,
– et 10 semaines après celui-ci.
Si vous accouchez avant la date prévue, vous avez tout de
même le droit de conserver l’intégralité de ses congés maternité.

À savoir :
La durée des congés maternité augmente :
– en cas de naissances multiples,
– si la mère ou le foyer a déjà deux enfants à charge
au moins,
– si la mère rencontre des complications médicales dues
à sa grossesse ou à l’accouchement,
– ou si l’enfant reste hospitalisé jusqu’à la fin de la
sixième semaine suivant l’accouchement.

 

excla
Attention :
En aucun cas, votre grossesse ou la suspension de votre contrat de travail ne donne droit à votre employeur de vous licencier.

cm-femme3Après la naissance de votre enfant, quelles sont vos possibilités si vous voulez concilier travail et allaitement ?

Vous avez le droit à des repos pour allaitement pendant 12 mois à partir de la naissance. Cependant, la durée totale de ces repos ne peut excéder une heure par jour travaillé.
Et si, finalement, vous décidez de vous consacrer entièrement à votre enfant : vous pouvez toujours, durant ces 12 mois, démissionner sans préavis et sans avoir à payer d’indemnités de rupture de contrat.

 

version mahoraise :